Les Ludovores

RAMPAGE

Auteur : Ludovic Maublanc. Antoine Bauza

Editeur : Repos prod

Age : 10 ans

Nombre : 2 à 4 joueur(s)

Durée : 1 heure

RAMPAGE

La plupart du temps. ce qu'on aime dans les jeux de société. c'est quand il y a plein de matériel. Ce qu'on aime bien aussi ce sont les « Meeple ». ces petits bonshommes en bois qu'on va placer sur le plateau pour marquer des positions ou des points. Dans « Rampage » on est gâté. on a les deux.

Les but du jeu est ni plus ni moins que de jouer les Gozilla et de détruire complètement un centre-ville. Mais pas en faisant des actions selon une règle complexe qui simule la chose. non. non .non ... on la détruit en vrai. avec des gros monstres en bois et plein de petits meeples qu'on va écrabouiller joyeusement !!! C'est jouissif quoi !!

D'abord on installe la ville. Celle-ci est constituée de différents immeubles de plusieurs étages sous forme de grandes plaques soutenues par des meeples de différentes couleurs. Ensuite on va jouer nos montres pour tout casser. On joue en deux temps : déplacement et casse (ou le contraire. au choix). Pour le déplacement. les pieds de nos monstres sont représentés par un gros jeton en bois qu'on va déplacer par une pichenette. On peut d'ailleurs en profiter pour faire tomber nos petits camarades. Pour la casse. on a différentes possibilités. les deux principales étant de balancer des camions (de petits camions en bois qu'on tire depuis le museau de notre montre) ou de souffler sur les bâtiments. On finit le tour de jeu en ramassant les petits meeples qui sont tombés des immeubles et qui se sont malencontreusement égarés sous nos pates (ou près de notre monstre).

Pour ajouter un peu de finesse à tout cela. chaque montre dispose. d'un avantage spécifique. un coup spécial utilisable une seule fois et d'un objectif spécial de fin de partie. tout cela tiré aléatoirement en début de partie via des cartes. Les meeple . quant à eux. si on tire ou souffle un peu trop fort. s'enfuient s'ils arrivent à sortir du plateau de jeu. En fonction du nombre et du type de meeples s'étant échappés. nos monstres auront des ennuis. la plupart du temps sous forme de meeple mangés qu'on doit rendre.

Le nombre et les couleurs différentes des meeples mangés donnent des points de victoire en fin de partie.

Ce jeu n'est pas la septième merveille du monde en terme de gestion ou de tactique. mais il s'avère réellement très drôle quand on joue. encore plus si on s'amuse à faire les cris des monstres qui attaquent la ville.

... God ... God ... GODZILLA !!!!

RAMPAGE_0
la ville avant la destruction


Avis des joueurs

Si vous souhaitez vous aussi nous donner votre avis sur ce jeu, n'hésitez pas à compléter le formulaire ci-dessous.


Merci de répondre à cette question (en lettres) pour valider ce formulaire