Les Ludovores

Saint Petersbourg

Auteur : Bernd Brunnhofer & Karl-Heinz Schmiel

Editeur : Filosofia

Age : 10 ans

Nombre : 2 à 5 joueur(s)

Durée : 1 heure

Saint Petersbourg

Dans Saint Petersbourg le but est de de développer sa ville en embauchant des artisans. en construisant les bâtiments et en intéressant les nobles à la vie de la ville. Pour ce faire les joueurs vont investir dans différents secteurs en achetant les cartes correspondantes. Il en existe 4 sortes. qui correspondent aux quatre phases de chaque tour. La partie s'arrête à la fin du tour où l'une des quatre piles de cartes est vide. Le plateau dispose de deux rangées de 8 cases pour y disposer les cartes. On ne dispose toujours que 8 cartes proposées à la vente à chaque phase. Au début de la phase suivante. on complète la rangée du haut de manière à ce que 8 cartes soient disponibles à la vente. 0 la fin du tour. les cartes encore disponibles sont descendues dans la rangée du bas et couteront 1 rouble de moins à acheter puis disparaitront à la fin du tour si personne ne s'en est porté acquéreur.

Lors de son tour de jeu un joueur peut acheter une carte et la poser devant lui. prendre une carte dans sa main (jusqu'à un maximum de 3) et la payer plus tard. payer une carte de sa main et la poser devant lui ou bien passer. Lorsqu'un tour entier a lieu avec tout le monde qui passe. la phase prend fin et on procède à un décompte pour les cartes de la phase en cours. Il est à noter que lorsqu'on procède une carte ayant exactement le même nom qu'une carte qu'on achète. cette dernière coûte un rouble de moins pour chaque exemplaire déjà en notre possession.

Phase 1 : artisans (cartes vertes) : pour 3 à 7 roubles on peut acheter un artisan. A la fin de la phase on va gagner plutôt des roubles.

Phase 2 : bâtiments (cartes bleues) : pour 5 à 23 roubles on peut acheter un bâtiment. A la fin de la phase on gagnera plutôt des points de victoire.

Phase 3 : Nobles (cartes orange) : pour 4 à 18 roubles on peut acheter des nobles qui rapportent à la fin de la phase des roubles et des points de victoire.

Phase 4 : améliorations (cartes tricolores) : ce sont des améliorations de cartes déjà existantes parmi les 3 types précédant. On les pose en payant la différence entre le coût de l'amélioration. moins le coût de la carte qu'on améliore (et qu'on défausse). A la fin de cette phase. on ne gagne rien.

A noter qu'à la fin de la partie. on compte combien on possède de nobles différents et on gagne un bonus de points conséquent.

Un jeu relativement simple si ce n'est qu'il faut extrêmement bien planifier ces dépenses car les roubles représentent le nerf de la guerre de ce jeu et qu'on n'a jamais assez pour faire tout ce qu'on voudrait. Un très bon jeu pour joueurs aguerris.

Non content de nous proposer ce jeu. Filosofia nous fournit dans la boite toutes les extensions parues à ce jour. à savoir :

La possibilité de jouer à 5 joueurs et ajoutant une phase supplémentaire de commerce qui permet de marquer pas mal de points si on s'organise bien.

Le Banquet qui permet d'ajouter quelques coups fourrés à vos adversaires lors de la partie.

En Bonne Compagnie vous propose un lot de cartes supplémentaire dans les différentes phases du jeu.

Les assistants proposent un bonus spécifique et différent à chaque joueur pour chaque phase.

Les évènements proposent 6 évènements qui peuvent survenir au cours du jeu à la discrétion des joueurs.

Les affectations proposent un bonus spécial en points lors du décompte final. différent pour chaque joueur.

Les obstacles demandent aux joueurs d'avoir atteint des conditions précises pour pouvoir marquer des points sur la piste de score en cours de partie.

Ces différentes extensions sont plus ou moins intéressantes. ce sera à vous de décider lesquelles prendre ... ou pas !


Avis des joueurs

Si vous souhaitez vous aussi nous donner votre avis sur ce jeu, n'hésitez pas à compléter le formulaire ci-dessous.


Merci de répondre à cette question (en lettres) pour valider ce formulaire